Chargement ...
Désolés, une erreur s'est produite pendant le chargement du contenu.

valeur de la détermination

Développer les messages
  • Andrée Ferretti
    Bonjour à tous et à toutes, Cet extrait à méditer d un essai de DENIS DIDEROT: Essai sur les règnes de Claude et Néron. Après avoir cité le premier
    Message 1 sur 1 , 20 mai 2003
      Bonjour à tous et à toutes,
      Cet extrait à méditer d'un essai de DENIS DIDEROT: Essai sur les règnes de Claude et Néron.  
      Après avoir cité le premier paragraphe de la Déclaration d'indépendance des colonies de la Nouvelle-Angleterre:
      « Peuples de l'Amérique septentrionale, rappelez-vous à jamais que la puissance (la Grande-Bretagne) dont vos pères vous ont affranchis, maîtresse des mers et des terres il n'y avait qu'un moment, fut conduite sur le penchant de sa ruine par l'abus de la prospérité. »
      le philosophe commente:
      L'adversité occupe les grands talents, la prospérité les rend inutiles et
      porte aux premiers emplois les ineptes, les riches corrompus et les
      méchants.
      Qu'ils
      (les Américains) songent que la vertu couve souvent le germe de la tyrannie.
      Si le grand homme est longtemps à la tête des affaires, il y devient
      despote. S'il y est peu de temps, l'administration se relâche et languit
      sous une suite d'administrateurs communs.
      Qu'ils songent que ce n'est ni par l'or, ni même
      par la multitude des bras
      qu'un État se soutient,
      mais par les mous.
      Mille hommes qui ne craignent pas pour leur vie sont plus redoutables que
      dix mille qui craignent pour leur fortune.
      AF.
      P.S. caractères gras,  souligné et  parenthèses sont de moi.
    Votre message a été envoyé avec succès. Il sera livré sous peu aux destinataires.