Chargement ...
Désolés, une erreur s'est produite pendant le chargement du contenu.

Re: Texte intéressant sur la devise du Québec

Développer les messages
  • Alain LaBonté 
    Mon fils me transmet la référence suivante, à laquelle j ajoute un autre commentaire que je faisais sur la question le 5 septembre 1999...
    Message 1 sur 1 , 11 mars 2002
      Mon fils me transmet la référence suivante, à laquelle j'ajoute un autre
      commentaire que je faisais sur la question le 5 septembre 1999...
      __________________________________________________
      A 12:13 2002-03-11 -0500, Louis La Bonté a écrit :
      >En cherchant le mythique « je me souviens que né sous le lys je croîs sous
      >la rose », que je croyais authentique, je suis tombé sur un texte qui
      >explique l'origine de la devise « Je me souviens ».
      >
      >C'est très intéressant, et on peut y constater que ces mots n'ont aucune
      >connotation nationaliste ou colonialiste, contrairement à ce que bien des
      >journalistes ont affirmé, surtout au cours de la dernière décennie.
      >
      >Bref, c'est un texte à lire pour ceux qui s'intéressent à l'histoire.
      >
      >On peut consulter ce texte à :
      >http://agora.qc.ca/reftext.nsf/Documents/Quebec_-_Etat--LA_DEVISE_JE_ME_SOUVIENS_par_Gaston_Deschenes
      >
      ______________________________________
      >Date: Sun, 05 Sep 1999 20:29:53 -0400
      >To: avant-garde_quebec@...
      >From: Alain LaBonté <alb@...>
      >Subject: Re: [A-g.Qc] Re: Devise du Québec
      >
      >À 14:30 1999-09-04 -0700, sofila riviere a écrit :
      > >Selon une source, celle que je préfère, cette devise est tirée d'un
      > >texte de Félix-Antoine Savard:
      > >
      > >"Je me souviens que né sous le lis, j'ai grandi sous la rose." Il me
      > >semble que ces paroles reflètent notre histoire.
      > >
      > >
      > >Avez-vous d'autres interprétations?
      >
      >[Alain] Il me semblait bien que ce n'était pas de lui. C'est plutôt selon
      >une autre source :
      >
      > « La tradition attribue la paternité de la devise du Québec à
      > Eugène-Étienne Taché, qui aurait écrit : «Je me souviens que, né sous le
      > lys (la France), je croîs sous la rose (l'Angleterre)». Taché fut
      > l'architecte de l'Hôtel du Parlement, dont la tour majestueuse est
      > décorée d'une rose et d'un lys sculptés dans la pierre... »
      > (extrait de :
      > http://aiplf.org/Bulletin/Vol4No1/article49.htm)
      >
      > Le « j'ai grandi » au lieu du « je croîs » ne serait-il pas dû à une
      > traduction en français d'une traduction de l'anglais de l'original, car
      > cette devise allongée est bien sûr chérie des anglophones qui tiennent à
      > nous rappeler le poème (ce qui est légitime de leur part, tant qu'on n'en
      > fait pas un argument de propagande pour nous signifier qu'on n'aurait pu
      > être mieux qu'avec eux) : « Québec's motto "Je me souviens" dates from
      > this time. It's from a poem by Eugène Taché, an architect who worked on
      > the façade of the Assemblée Nationale: "Je me souviens d'être né sous le
      > lys et d'avoir grandi sous la rose". It means "I remember being born
      > under the lily, and growing up under the rose", a reference to the change
      > from French to English rule. The lily is symbolic of Québec. »
      > (extrait de :
      > http://www.igs.net/~daremo/duck/outaouai.htm)
      >
      > Une autre source, anglophone, mentionne peut-être la véritable
      > intention de Taché (c'est l'interprétation de Bernard Landry qui est
      > rapportée ici en anglais), de peut-être rappeler la souffrance sous la
      > rose : « During the reception I asked Landry what "Je me souviens" meant
      > to him. He quickly responded that the motto was authored by
      > Eugène-Etienne Taché. He went on to say that it translates as "I
      > remember" and means that Québecers should remember that they were born
      > under the lily (refers to France) and suffered under the rose (refers to
      > England), since The Conquest(1759-1760). »
      > (extrait de :
      > http://www.harrypalmergallery.ab.ca/galquectyessay/galquectyessay.html)
      >
      > Je rappelle pour ceux que le très beau et très puissant symbole de la
      > rose dérange comme symbole d'ex-ennemis (moi, ça me dérangeait beaucoup
      > !), que le symbole de l'Angleterre n'est *pas du tout* la rose telle
      > qu'on la connaît généralement. Il s'agit de la « rose trémière », qui
      > n'est pas une vraie rose, mais une guimauve (famille des malvacées), qui
      > n'a rien à voir avec les roses que l'on voit dans les jardins de roses
      > auxquels nous sommes habitués ou avec les roses propres aux amours
      > courtoises... Regarder sous « ROSE » dans un « Petit Larousse » et vous
      > verrez de quoi il s'agit lorsque l'on parle de la rose trémière...
      >
      >Alain LaBonté
      >Québec
    Votre message a été envoyé avec succès. Il sera livré sous peu aux destinataires.