Chargement ...
Désolés, une erreur s'est produite pendant le chargement du contenu.

[A-g.Qc] Pierre-Elliot Trudeau

Développer les messages
  • quebecunpays
    S il fallait que chacun de nous ré-écrive tout ce qui a été écrit, on aurait sans doute plusieurs volumes. Il va de soi, comme le dit monsieur
    Message 1 sur 1 , 18 nov. 15:52
      S'il fallait que chacun de nous ré-écrive tout ce qui a été écrit, on
      aurait sans doute plusieurs volumes.

      Il va de soi, comme le dit monsieur J-Y-Durocher (Date: 18 novembre,
      1999 13:56 Sujet: [A-g.Qc] Re: PRIX DU GOUVERNEUR) que nous étions en
      d'autres temps.

      Le Québec vivait sa révolution tranquille, avec son "équipe du
      tonnerre" la mise en place de la nationalisation de l'électricité, d'un
      ministère de l'éducation qui transformait tout notre système : écoles
      polyvalentes, CéGEPS, Universités. Et pour couronner cet ensemble, on
      a connu L'Expo-67 et le Général De Gaulle.

      Le Québec était en ébullition et a poursuivi en se donnant de nouveaux
      partis politiques : RIN et Parti Québécois. On a pris conscience de
      notre réalité québécoise avec la télévision et quasi un seul canal à
      voir fin les années 50 et au début des années 60.

      Notre société québécoise a pris conscience d'elle-même avec des
      changements en profondeur : le concile oecuménique et la transformation
      de la société religieuse du Québec vers une société laique plus ouverte
      sur l'avenir et sur sa place dans le monde.

      Face à nos compatriotes des autres provinces, nous étions en
      ébullition. Ils n'ont pratiquement pas vu venir la montée du
      nationalisme québécois. L'élection du Parti Québécois en 1976 a
      possiblement été un élément qui a permis à nos compatriotes des autres
      provinces de prendre conscience qu'ils existaient en tant que
      Canadiens.

      Et Trudeau a imposé le bilinguisme à un Pays qui n'en voulait pas, qui
      n'avait pas d'entité unique, un Pays au contenu disparate. Il voulait
      créer le Pays Canadien alors que nous, nous étions déjà bien ancré dans
      notre Pays du Québec.

      Oui, la monnaie est devenue bilingue, il y a eu le drapeau que l'on
      aurait souhaité différent en marquant la présence du Québec avec un peu
      de bleu possiblement. Il en fut autrement. Tout ce qui se faisait à
      Ottawa, se réalisait pour chercher à solliciter les Québécois pour les
      voir s'intéresser au Pays Canadien que les autres ont organisé à leurs
      goûts et à leurs rythmes.

      De disparates qu'ils étaient, ils sont devenus un peu plus Canadiens.
      Du "pain et des jeux" comme à l'ancienne : le hockey Canada-Russie.
      De Québécois que nous étions devenus, ce qui se faisait ailleurs
      n'avait que peu d'importance. On cherchait par tous les moyens de nous
      embrigader. Comme on cherche à le faire encore avec les participants
      aux olympiques : il faut des porteurs de drapeaux.

      Trudeau, à sa façon a donné un élan aux Canadiens pour qu'ils se
      prennent en mains, pour qu'ils soient moins britanniques. Les
      Québécois étaient déjà plus avancé dans leur affirmation
      authentiquement québécoise.

      Il était de bon ton que les Canadiens forment un Pays face aux
      Québécois qui se considéraient déjà faisant parti du Pays Québécois.

      Globallement, Trudeau-élu a agit en Canadien et on peut dire que nos
      hommes politiques Québécois-élus ont agit en Québécois. Chacun
      cherchant davantage à mieux se définir de part et d'autre.

      Et nous voilà à la croisée des chemins : Québécois vs Canadiens.

      Il va de soi que c'est schématisé. Essentiellement, c'est un peu le
      déroulement de la petite histoire.

      Robert Bertrand, rédacteur.
      Québec un Pays.
      http://www.multimania.com/quebecunpays/
      http://www.total.net/~qcunpays/
      http://www.geocities.com/CapitolHill/Parliament/3488/index.html
      http://www.iquebec.com/QUEBECUNPAYS
      http://QUEBECUNPAYS.iquebec.com
    Votre message a été envoyé avec succès. Il sera livré sous peu aux destinataires.