Chargement ...
Désolés, une erreur s'est produite pendant le chargement du contenu.

[A-g.Qc] Re: Création du Pays du Québec dans l'honneur et l'enthousiasme ! bec_dans_l'honneur_et_l'enthousiasme_!_

Développer les messages
  • Jean-Marc Rioux
    Il n y a qu une réponse à donner présentement contre la déclaration de guerre du Gouvernement du Canada, uni-latérale et anti-démocratique selon les
    Message 1 sur 1 , 12 déc. 1999
      Il n'y a qu'une réponse à donner présentement contre la déclaration de guerre du
      Gouvernement du Canada, uni-latérale et anti-démocratique selon les normes
      internationales, contre le droit démocratique d'un peuple à disposer de lui-même
      sans interférences étrangères: c'est de demander à l'ONU d'intervenir suite à
      une demande unanime de notre Assemblée nationale et préparer une loi prévoyant
      la création d'une Assemblée Constituante, si le Fédéral ne renonce pas à son
      projet de loi. De plus, il faut que la mobilisation des forces vives et
      démocratiques de notre nation soutienne cette demande sur toutes les tribunes
      médiatiques, au Québec, au Canada et à l'étranger (surtout en France)..Une
      motion de protestation de notre Assemblée seulement ne suffirait pas à faire
      reculer nos bons amis ottawaiens qui aux dernères nouvelles semblent avoir
      l'appui du ROC et des gouvernements des autres provinces..et naturellement de
      ses minorités québécoises. Le Bloc a du gros pain sur la planche au cours des
      prochaines semaines aussi. Je me demande quelle va être la position du NPD et
      des Centrales syndicales pancanadienennes? Je me demande aussi si nos
      Chambres de commerce, si promptes à nous saisir des retombées
      négativo-économiques de l'hypothèque référérendaire, pensent réalistement des
      retombées bien plus négatives pour l'économie canadienne et surtout pour leurs
      invstisseurs à risque de cette belle loi impérialiste qui n'annonce qu'une lutte
      sans merci entre le Québec démocratique et le Canada.totalitaire et une
      incertitude économique plus que certaine..

      Un copain avocat me disait, ce soir, que notre Gouvernement pourrait aussi
      demander une injonction contre ce Projet de Loi, pq il serait inconstitutionnel,
      selon l'AANB, et pq il contredit, le jugement de la Cour Suprême en cette
      matière..Des organisations nationalistes, peuvent aussi le faire en lieu et place
      de notre Gouvernement.. Avis aux intéressés..:)

      Un petit voyage s'impose, à Ottawa,pour des milliers de Québécois (es), pour
      remercier M. Chrétien et Dion, de nous avoir dissipé une fois pour toute, les
      possibilités du renouvellement du fédéralisme canadien et de nous démontrer leur
      non acceptation définitive de nos offres de partenariat ou d'association après
      l'Indépendance avec une question claire: Désirez-vous que la province de Québec,
      devienne un pays, membre de l'ONU? Mais mon doigt me dit qu'il y aurait de
      grandes bannières de protestation aussi, contre ce projet de loi qui n'est qu'une
      mise en tutelle de l'Assemblée nationale du Québec..

      Aucun observatueur n'a signalé les peines encourues par nos politiciens
      québécois qui oseraient défier la future loi: la réponse est simple: le
      gouvernement fédéral va faire son propre référendum au Canada pour justifier
      son geste patriotique canadian et demander la mise en tutelle du Québec.
      N'oubliez pas que M.Dion est un génie et qu'il aime bien faire des comparaisons
      avec les Québec et ses municipalités, pour déterminer ses propres
      intentions..Comme le Québec, est pour le fédéral tout au plus une grosse
      municipalité qui ne respecterait pas ses volontés, alors le scénario précisé plus
      haut va de soi. La loi des Mesures de Guerre a changé de nom peut-être mais elle
      demeure dans l'arsenal de nos génies fédéraux au cas où.

      La valse des milliards va xommencer aussi et des millions vont se retrouver
      dans les poches des assocaitions autochtones et partitionistes..Et que dire de la
      merveilleuse campagne de peur et de chantage qui s'annonce. C'est ce qu'on
      appèle: commencer un millénaire en grande pompe flamboyante!

      Dommage, nos constitutionalistes avaient un bon filon d'or depuis des années: ils
      vont tous se retrouver à l'assurance-emploi bientôt..

      Comme Robert nous le signale très bien: la situation a évolué.. Les compromis ne
      sont plus possibles et les stratégies référendaires peureuses non plus.

      Il n'a qu'un choix pour notre peuple: subir encore l'ignominie d'une nouvelle
      Conquête ou résister DEBOUT, démocratiquement et ensemble, en se donnant
      enfin le PAYS que nous méritons historiquement et nécessairement depuis des
      lustres.

      Jean Marc Rioux




      quebecunpays a écrit:
      >
      > Création du Pays du Québec dans l'honneur et l'enthousiasme !...........
      >

      >
      > Il reste, cependant, le coup de l'argent. L'argent dépensé lors
      > d'un référendum. Devrons-nous faire l'unanimité au Pays du
      > Québec pour contrecarrer les sommes d'argent provenant du
      > Canada ? Les millions de dollars ne s'affollent-ils pas lors
      > d'un référendum tenu sur le territoire du Pays du Québec provenant
      > de toutes les sources de son Pays Étranger ? On le sait, la
      > démocratie canadienne se fait fi de la démocratie du Pays du
      > Québec !
      >
      > En 1980, Trudeau ne nous avait-il pas dit qu'il allait réaliser
      > des changements pour satisfaire le Québec ? Qu'il "mettait sa
      > tête sur le billot" pour devoir réaliser les changements ?
      > N'était-ce pas quelques jours précédents le référendum ?
      > Croyez-vous qu'il se serait servi du fameux "billot" ? En fait,
      > s'en est-il servi ?
      >
      > En 1995, Chrétien ne nous a-t-il pas promis des changements
      > devant satisfaire le Québec ?
      >
      > L'évidence elle est on ne peut plus claire ! La place du Québec
      > qui nous est offerte au sein du Canada : être comme les autres.
      > Soumis et "dans ton coin". Ou, pour mieux dire : "dans ton
      > trou".
      >
      > Être ou ne pas Être. Le Pays du Québec ou la province dans un
      > Pays qui nous est de plus en plus étranger et qui ne veut pas pas
      > nous reconnaître, sauf à genoux.
      >
      > Honneur et enthousiasme. Oui, pour la création du Pays du
      > Québec.
      >
      > Aucune voix ne se fait entendre pour une réconciliation ! Quel
      > beau Pays ?
      >
      > À genoux ou debout ?
      >
      > Robert Bertrand, rédacteur,
      > QUÉBEC, Un Pays,
    Votre message a été envoyé avec succès. Il sera livré sous peu aux destinataires.