Chargement ...
Désolés, une erreur s'est produite pendant le chargement du contenu.

[A-g.Qc] L' Education scolaire au Québec

Développer les messages
  • Jean LAPOINTE
    Je pense que ça vaut la peine de le souligner. Le Québec se classerait au premier rang des pays de l OCDE en matière de scolarisation de sa population, si
    Message 1 sur 1 , 19 mars 2000
      Je pense que ça vaut la peine de le souligner.

      Le Québec se classerait au premier rang des pays de l'OCDE en matière
      de scolarisation de sa population, si l'on en croit des comparaisons
      effectuées par le ministère québécois de l'Education à partir des
      données mêmes de l'OCDE.

      C'est ce que nous apprend LE DEVOIR dans son édition de ce week-end.

      Selon ces données, le Québec serait au premier rang avec un taux de 78%
      de scolarisation chez sa population âgée de 5 à 29 ans.

      Il s'agit de la proportion des jeunes âgées de 5 à 29 ans qui
      fréquentent actuellement un établissement scolaire.

      Le taux de décrochage, pourtant très élevé nous dit-on, ne nous
      mettrait pas autant en retard que nous pourrions le craindre. Tant
      mieux.

      En deuxième viendrait l'Australie avec 76.7%, en troisième la Belgique
      acec 70.8% et l'Islande 70.5%, la moyenne des pays membres de l'OCDE
      étant de 62.7%.

      De plus, le Québec serait en troisième position quant à l'espérance de
      scolarisation avec 16.7 ans, après la Finlande (17.2 ans)et le Danemark
      (17.1 ans).

      On nous dit que l'espérance scolaire c'est l'estimation du nombre
      d'années pendant lesquelles un enfant de 5 ans est susceptible de
      fréquenter un établissement scolaire.

      En d'autres termes, les petits Québécois et les petites Québécoises ont
      des chances d'aller plus longtemps à l'école que bien d'autres enfants
      habitant les pays économiquement développés. Pas si mal.

      Une troisième série de données sont révélées:

      Le taux de scolarisation chez les 17-34 ans serait de 20.3% au Québec,
      tandis qu'il serait de 16.9% au Canada, de 16.2% aux Etats-Unis , de
      15% en Australie et de 11.2% dans l'ensemble des pays de l'OCDE. C'est
      énorme comme différence.

      Il faudrait bien sûr mieux savoir ce que les enfants y apprennent
      pendant toutes ces années qu'ils passent à l'école dans les différents
      pays pour pouvoir mieux comparer.

      Il reste que, malgré tout, de telles données révèlent sans doute que
      que nous avons effectué le rattrapage jugé nécessaire aux débuts des
      années 1960.

      Nous payons encore, nous dit-on, plus d'impôts que les autres Canadiens
      de toutes les provinces ou presque.

      Mais ça en vaut peut-être la peine.

      Jean Lapointe
      Montréal
    Votre message a été envoyé avec succès. Il sera livré sous peu aux destinataires.